Brève présentation de l’équipe SColidarité

Qui sommes-nous ?

Le groupe « SColidarité » est une équipe ouverte d’enseignants du Sacré-Cœur de Jette, qui travaille en collaboration avec des intervenants extérieurs actifs dans le domaine du développement.

 

Que faisons-nous ?

Confrontés aux images souvent choquantes d’un monde violent et inique, notre volonté est d’amener les jeunes à dépasser le stade des émotions, du sentiment d’impuissance ou de culpabilité, les généreux élans de cœur sans lendemain ou d’indifférence pour entamer une réflexion critique qui permette à chacun de redevenir acteur d’un monde plus juste.

En posant le principe de la solidarité au cœur de la scolarité de chaque jeune, nous espérons contribuer à l’échelle de notre école du Sacré-Cœur de Jette à une véritable éducation au développement.

 

Pourquoi ?

Nous avons à la fois pris conscience :
– de notre chance de vivre dans une partie privilégiée de la terre
– et de la responsabilité d’agir avec justice face aux inégalités présentes dans le monde.

Nous ne voulons pas nous résigner devant la situation actuelle en nous réfugiant derrière l’impossibilité de changer le monde. Nous pensons que l’océan est fait de gouttes d’eau et que chaque goutte est importante. Nous n’occupons pas la place des « grands » décideurs politiques ou économiques mais nous pratiquons le plus beau métier du monde car il nous est donné de former ceux qui construiront la société de demain.

Notre travail s’inscrit donc dans la durée. Nous semons aujourd’hui en étant persuadés que demain, un fruit apparaîtra. Nous ne sommes pas des utopistes mais des réalistes qui croient dans le désir de justice qui existe dans le cœur de tout humain.

 

Nos modèles

Sœur Térésa n’était, au départ, qu’ « un petit bout de bonne femme » sans pouvoir, si ce n’est celui de se donner. Quand nous contemplons son œuvre, nous nous disons que nous pouvons également mettre nos moyens au service d’une cause juste. Nous sommes chrétiens et pensons que le Christ est le levain qui fera « monter notre pâte ». La fondatrice de la Congrégation des Religieuses du Sacré-Cœur et de notre école, portait déjà en elle ce souci de la solidarité. Nous voulons suivre son exemple tout en restant ouvert à d’autres organisations appartenant à des univers philosophiques différents mais qui partagent cette même préoccupation pour la solidarité.