Home Sambodhi (Sri Lanka)

 

Aujourd’hui, environ 50 personnes habitent “Sambodhi Home”. Le plus jeune a 7 ans, le plus âgé, 77 ans.  Ils se sont retrouvés  dans ce foyer car leur famille est trop pauvre ou n’a tout simplement pas le temps de s’en occuper.

La vie au Sri Lanka est rude, la plupart des gens doivent travailler ardemment pour survivre. Les soins sont trop chers ou inexistants. Une personne handicapée est donc un fardeau, une bouche en plus à nourrir, qui de plus, “ne rapporte rien”… Et dans la croyance bouddhiste, naître handicapé est une punition d’une vie antérieure, vie apparemment très mauvaise. On l’abandonne donc… Certains résidents ont malgré tout encore quelques contacts avec leur famille, et la voient de temps en temps, à certaines occasions.

Toutes leurs journées sont semblables : attendre que la journée se passe…

En 2004 un violent tsunami frappe la région, et plus particulièrement Galle, ville où se trouve Sambodhi.

Des 82 habitants, seuls 41 survivront… Les autres étaient attachés et donc dans l’incapacité de fuir… Une grande partie du bâtiment, construit le long de la côte, a été détruite, de violentes vagues ayant atteint celui-ci.

Une aide financière des Etats-Unis et du Japon ainsi que de nombreux volontaires étrangers ont permis de nettoyer et rafraîchir le bâtiment restant. Malheureusement, 15 ans plus tard, de gros travaux restent encore à faire : les conditions d’hygiène sont déplorables, le toit perce, les sanitaires sont très vétustes, et la literie est très vieille .

Sambodhi ne perçoit aucune aide financière de l’état Sri Lankais ; la sécurité sociale n’existe pas… Ils ne vivent donc que de dons, d’ici ou d’ailleurs.

Plus d’infos : https://www.facebook.com/Sambodhi-Home-140847955981321/

 
Quelques photos
[Not a valid template]